Programme de Réanimation

Chef de file en matière d’enseignement des soins d’urgence au pays

À 18 ans, ils ont traversé le Canada à vélo pour la cause

Dominique-et-Julien_web
Le 3 juin dernier, Julien Witty, étudiant au Collège Montmorency, et Dominique Favreau-Lavallée, étudiant au Collège Lionel-Groulx, ont enfourché leur vélo en direction de Vancouver afin d’amasser des fonds au profit de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC. Les deux athlètes philanthropes de 18 ans ont amassé l’impressionnante somme de plus de 7 800 $.

Tout a commencé le 3 septembre 2013, alors que Julien, membre de l’équipe de secouristes bénévoles du Collège Montmorency, venait tout juste de terminer son cours d’éducation physique et qu’il a aperçu un homme qui avait des douleurs à la poitrine. Quelques minutes plus tard, avec l’aide de deux autres étudiants, il ramenait à la vie le professeur Michel Rompré, victime d’un arrêt cardiaque, en administrant la réanimation cardiorespiratoire (RCR) et en utilisant le défibrillateur externe automatisé (DEA) du Collège, en attendant l’arrivée des services d’urgences. La Fondation a d’ailleurs honoré les trois étudiants en novembre dernier.

Cet événement marquant a fait réaliser à Julien l’importance de connaître les techniques de la RCR et d’utilisation d’un DEA : « Un jour, le destin mettra sur votre chemin une personne en détresse nécessitant une aide plus que précieuse. J’aimerais en faire plus et inciter les gens à l’importance de connaître les techniques de la RCR », explique le jeune héros. C’est pourquoi, avec son ami Dominique, il a entrepris une traversée du Canada à vélo afin d’amasser des fonds pour que la Fondation puisse former plus de gens aux rudiments de la RCR.

Leur traversée de plus de 5 000 kilomètres a été réalisée avec brio en 58 jours, mais a été parsemée d’embûches : crevaisons fréquentes, bris mécaniques, vent, pluie, chaleurs extrêmes… Malgré une détermination sans borne, Dominique a dû abandonner l’aventure après 2 300 kilomètres, des suites d’une blessure au genou. À son retour, le brave jeune homme n’avait que des éloges à dire sur son compagnon de voyage : « Un énorme merci à mon brave compagnon Julien Witty de m’avoir embarqué dans l’aventure qui sera probablement la plus extraordinaire de ma vie. Julien, merci aussi d’être la personne que tu es. Continue d’inspirer les gens, comme tu m’as inspiré. »

Julien a donc fait cavalier seul à partir de la 29e journée de cet Exploit du cœur. La gentillesse des gens à son égard, la tranquillité d’esprit qui l’habitait lors de ce long périple et les beaux paysages du pays ont plus d’une fois alimenté le journal de bord diffusé sur la page Facebook La grande traversée. De retour dans la belle province, Julien est fier de son exploit, tant physique qu’émotionnel : « Depuis le début, la grande traversée est la plus belle expérience de toute ma vie. Ça n’a pas toujours été facile, mais à chaque moment de désespoir, je pensais à la raison pour laquelle je le faisais et le courage revenait. L’important était de ne jamais me décourager et de toujours continuer à avancer. Les gens que nous avons rencontrés ou qui nous ont encouragés ont grandement contribué à notre réussite. Chaque geste compte et, ensemble, nous donnerons la possibilité à d’autres jeunes de sauver des vies grâce à la RCR. »

Pour obtenir de plus amples renseignements sur l’Exploit du cœur de Julien Witty et de Dominique Favreau-Lavallée ou pour faire un don, visitez le site Web lesexploitsducoeur.ca.

Publiée le 8 août 2014